La Bible
Open Panel

LES SOMMAIRES DE LA BIBLE 07

 

PASTEUR ROGER COPIN

 

29 - SOMMAIRE DE LA NOUVELLE ALLIANCE (Hébreux 8/8-13)

La nouvelle alliance est fondée sur le sacrifice de Christ et assure, selon l'alliance faite avec Abraham (Galates 3/13-29), l'éternelle félicité de tous les rachetés. Elle est absolument inconditionnelle et, puisqu'elle n'exige de l'homme aucune responsabilité, la nouvelle alliance est définitive et irrévocable.

La nouvelle alliance est la dernière des huit grandes alliances mentionnées dans la Bible; ses caractéristiques sont les suivantes :

  1. Elle est supérieure à l'alliance du Sinaï (voir Exode 19/5) à la fois sur le plan de la valeur morale, et sur celui de son efficacité (Hébreux 7/19 ; cp Romains 8/3-4.).
  2. Elle est établie sur des promesses meilleures, c'est-à-dire inconditionnelles. Dans l'alliance du Sinaï, DIEU avait dit : "Si vous écoutez Ma voix et si vous gardez Mon alliance" (Exode 19/5), tandis que dans la nouvelle alliance, DIEU dit : "Je ferai, Je pardonnerai" (Hébreux 8/10, 12).
  3. Sous le régime de l'alliance du Sinaï, l'obéissance résultait de la crainte (Hébreux 2/2 ; 12/25-27). Sous celui de la nouvelle alliance, elle provient d'un coeur et d'un esprit bien disposés (Hébreux 8/10)
  4. Elle assure à chaque croyant la révélation personnelle du Seigneur (v.11).
  5. Elle garantit le complet oubli des péchés (v.12 ; Hébreux 10/17 ; cp. Hébr. 10/3).
  6. Elle repose sur une rédemption déjà accomplie (Mattieu 26/27-28 ; 1 Corinthiens 11/25 ; Hébreux 9/11-12, 18-23).

Gardons en mémoire que le mot grec diathêké est traduit dans le Nouveau Testament soit par testament, soit par alliance.

  1. Elle garantit l'existence éternelle, la conversion future et la bénédiction d'Israël qui, lorsqu'il se repentira, ratifiera cette alliance (Hébreux 10/9 ; cp. Jérémie 31/31-40 ; voir 2 Samuel 7/16 ; Zacharie 12/8).

Rappelons encore les relations existant entre Christ et chacune des huit alliances

  1. Christ en tant que "second homme" et "dernier Adam" (1 Corinthiens 15/45-47) recouvre ce qu'Adam avait reçu par l'alliance en Eden (Colossiens 2/10 ; Hébreux 2/7-9) et perdu par la chute.
  2. Christ est le lignage de la femme, dont parle l'alliance avec Adam déchu (Genèse 3/15 ; Jean 12/31 ; Galates 4/4 ; 1 Jean 3/8 ; Apocalypse 20/10). Cette alliance impliquait des conditions de travail (cp. Marc 6/3) et d'obéissance (Philippiens 2/8 ; Hébreux 5/8) qu'il a pleinement remplies.

3- Christ, comme le plus grand Fils de Sem, accomplit suprêmement la promesse faite à Sem lors de l'alliance avec Noé (Colossiens 2/9 ; voir Genèse 9/16).

  1. Christ est la postérité promise lors de l'alliance avec Abram. Il est le Fils d'Abraham obéissant jusqu'à la mort (Genèse 22/18 ; Galates 3/16 ; Philippiens 2/8).
  2. Christ, sous le régime de l'alliance du Sinaï, vécut sans péché et devint malédiction pour nous (Galates 3/10-13).
  3. Christ, en tant que Juif habitant le pays, se soumit à l'alliance avec Israël pour la Terre promise. C'est Lui qui en accomplira les promesses pleines de miséricorde (Deutéronome 29/1-30/9).
  4. Christ est la Postérité, l'Héritier et le Roi de l'alliance avec David (Matthieu 1/1 ; Luc 1/31-33).
  5. Christ, par Son sacrifice, est le fondement même de la nouvelle alliance (Matthieu 26/28 ; 1 Corinthiens 11/25).

30- SOMMAIRE DES THEOPHANIES (Genèse 12/7)

Ce sont des apparitions du Fils de DIEU avant Son incarnation, sous forme d'ange ou d'homme, ou en gloire (Ezéchiel 1) ou encore d'une manière que l'Ecriture ne décrit pas (Genèse 17/1).

31 - SOMMAIRE SUR LE SABBAT - Hébreux 4/1-13

INTRODUCTION :

- La distinction entre loi et grâce n'est sur aucun point aussi nettement tracée que dans la question de l'observation du 7ème ou 1er jour.

- C'est la question du sabbat -plus que toute autre-gui provoqué la colère des Juifs contre JESUS.

- Peu de gens comprennent le caractère précis et le principe de la grâce. "Sabbat chrétien" est un non-sens.

  1. TEMOIGNAGE BIBLIQUE CONCERNANT LE SABBAT JUIF
  2. La Période d'Adam à Moïse

A partir de Genèse 2/1-3, on dit que le sabbat fut sanctifié à la création. Qu'en est-il ?

. Le livre de la Genèse ne fut écrit qu'au temps de Moïse.

. Aucune mention de la pratique du sabbat n'est faite dans cette période : le livre de Job n'en fait aucune mention.

. La semaine de sept jours au temps de Jacob établit-elle la pratique du sabbat ? 7 jours = quart mois lunaire.

. Un passage résout cette question : Néh. 9/13-14 ; il fut donné à Israël comme signe : Ex. 31/12-17 ; Deut. 5/12-15 ; lire aussi Ez. 20/10-12. Le sabbat appartient à la loi et la loi ne commença qu'avec Moïse : Rom. 5/12-14.

  1. La période de Moïse à Christ.

- Ex. 31/12-17 que nous venons de lire.

- C'était un jour de repos physique : ni allumer de feu, ni préparer de nourriture, aucun voyage, aucune vente, achat, porter aucun fardeau. La terre elle-même devait avoir ses sabbats.

  1. Période représentée par les Evangiles.

. Se rappeler que CHRIST fut d'abord Serviteur des circoncis (Rom. 15/8) ; il est né sous la loi (Gal. 4/4) ; il a vécu et agi sous la loi ; la loi n'a pas pris fin à sa naissance mais à sa mort.

. Il se proclamait le "Maître du Sabbat" ; de plus il l'a dépouillé de tout ce que les hommes avaient pu y ajouter.

. "Sabbat fait pour l'homme..." : l'homme n'est pas fait pour être sacrifié à un jour, mais le jour a été donné à l'homme pour lui être en bénédicition.

"Fait pour l'homme" : Tous les hommes ou Israël ? Contexte. Comme : "Tout homme devenu parfait en Christ" = chrétien et non tous les hommes.

  1. Période représentée par Actes et Epîtres.

. La loi, dans laquelle le sabbat avait été enchâssé, a pris fin avec CHRIST. Rom. 7/7-14 ; 2 Cor. 3/7-14.

. Mentionné neuf fois dans les Actes en rapport avec Juifs incrédules.

. Epîtres : sabbat employé une fois ; septième jour une fois ; observation légale d'un certain jour une fois. Col. 2/16-17-

. Enfant juif circoncis le 8ème jour : 1er jour nouvelle création = Résurrection de CHRIST.

. Position du chrétien : Col. 2/8-15

. L'Ancien Testament ne fait pas de différence entre sabbat et sabbats.

. Jamais les Epîtres ne disent que les chrétiens observaient le sabbat. Au contraire, les chrétiens hébreux reçoivent un avertissement.

. Galates 4/9-10 : reproches de Paul.

  1. Sabbat dans la prophétie.

. Sa cessation pendant la période actuelle de l'endurcissement d'Israël : 2/13 (ses sabbats)

. Rétablissement du sabbat : au sujet de la grande tribulation (Mat. 24/20) aucun chrétien n'a jamais éprouvé le besoin de faire cette prière. Es. 66/23 ; Ez. 46/1;

  1. Le jour exact

. Aucun jour n'est saint en lui-même ; il ne l'est que par décret divin.

. Le sabbat commençait au coucher du soleil et se terminait au coucher du soleil : facile à respecter pour Israël dans les étroites limites géographiques de la Palestine ; mais, dans l'extrême Nord, le soleil ne s'y couche qu'une fois en six mois.

. Qui peut prouver que le samedi est le jour exact d'où part le cycle des semaines depuis la création ?

. C'est la manière d'observer ce jour qui compte et non pas le moment précis.

2 . TEMOIGNAGE BIBLIQUE CONCERNANT LE JOUR DU SEIGNEUR

  1. La raison de l'observance du nouveau jour.

. Tous les commandements répétés, sauf sabbat.

. La loi de Moïse a cessé d'exister.

Erreurs :  observer le 7ême jour ;

Observer le 1er jour dans l'esprit du 7ème ! Légalisme. Gal.3/10

Aucune raison biblique pour justifier l'acceptation partielle de la loi.

.Un jour nouveau est divinement ordonné sous la grâce.

Ps. 118/22-24 = mort et résurrection de CHRIST. Act. 4/10-11. Ap. 1/10. Ne pas confondre jour du Seigneur avec jour de l'Eternel. (Mal. 4/5).

. Le sabbat commençait avec le soleil couchant ; le dimanche commence avec le soleil levant : Luc 1/78.

. Un nouveau jour indiqué par d'importants événements :

Jour de la résurrection de CHRIST ;

CHRIST rencontre ses disciples, Mat. 28/1 ; Me 16/1 ; Le 24/1-9 ;

Il rompt le pain avec ses disciples = nouvelle communion ;

Il leur donne des instructions pour leur nouveau ministère ;

Il ordonne de prêcher le nouveau message ;

Il monte au ciel comme "gerbe prémices" Lév. 23/10-14 ;

Le 1er jour de la semaine souffle sur eux (l'Esprit descend sur eux  - Pentecôte)

Paul prêche aux croyants - Actes 20/6-7

Offrande : 1 Cor. 16/2

CHRIST apparaît à Jean à Patmos.

  1. Le nouveau jour typifie la nouvelle création.

- Circoncision le 8ème jour = circoncision spirituelle. Col. 2/11.

  1. Il est un type de la grâce (imméritée)

- Il- y a une certitude attachée au 1er Jour : CHRIST est ressuscité pour notre justification : c'est fait.

  1. Il commence à être observé à la résurrection de CHRIST

- Les sabbatistes disent que l'Eglise primitive pratiquait le sabbat et que Constantin en changea le jour en 321 ; il n'y a aucune base sérieuse à cet enseignement.

- C'est contraire à l'enseignement des Epîtres ;

- Contraire aussi aux témoignages des Pères :

. Irénée 178 : "Le mystère de la résurrection du Seigneur ne peut pas être célébré aucun autre jour que le jour du Seigneur".

. Clément d'Alexandrie 194 : "L'ancien jour du sabbat est devenu un simple jour ouvrable".

. Tertulien (200) dit en parlant des adorateurs du soleil : "Quoique nous partagions le dimanche (jour du soleil) avec eux, nous n'avons pas peur de paraître païens".

Les Adventistes partagent le même jour que les Juifs hostiles au Messie.

. Cyprien 253 : "Le jour du Seigneur est tout à la fois le premier et le 8ème jour."

. Pierre, évêque d'Alexandrie, 300 : "Nous observons le jour du Seigneur comme un jour de joie, à cause de celui qui est ressuscité."

. La didaché 70 : "Le jour du Seigneur, réunissez-vous, rompez le pain et rendez grâce."

  1. Le nouveau jour a été béni de DIEU

Serviteurs de DIEU, missionnaires, chrétiens de tous les temps qui ont aimé le Seigneur et l'ont glorifié.

  1. L'observance biblique du jour du Seigneur

- Le nom même que lui donnent les Ecritures : Jour du Seigneur. Chrétiens sauvés de la malédiction de la loi (Gal. 3/13)

- Ce jour appartient à un peuple particulier

. C'est une affaire personnelle : DIEU fait confiance aux siens pour l'emploi de ce jour. "Le zèle de ta maison me dévore"

. Ce jour n'est pas pour les irrégénérés. Ils ont du mal à l'observer - messes en semaine pour être libre le dimanche-.

Ce n'est donc pas un jour national.

Le jour du Seigneur et les enfants : obéir jusqu'à la majorité ; de plus, ils l'aimeront si les parents l'aiment.

- Le jour du Seigneur n'est soumis à aucune règle. Loi de l'amour : doit être employé de manière à plaire au Seigneur.

. Jour de l'activité en commun : "Tous unis sous la bannière"

- Nous devons avoir le même esprit pour tous les jours.

Sous la loi, le sabbat était un jour ; sous la grâce, c'est une vie.