Formation Pastorale
Open Panel

 

07 LA PRÉDICATION ET LE PRÉDICATEUR : LA PRÉPARATION.


"Préparation" parle de l'action de "travailler à la réalisation future de quelque chose, de l'organiser à l'avance."[1][1] Pour nous, dans le contexte de notre sujet, il s'agit de choisir, disposer à l'avance tout ce qui sera nécessaire pour qu'au moment ou nous nous levions pour prêcher, nous ne sommes pas pris au dépourvu.


2 Tim 2/15 dit, "Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité". Et F.C. "Efforce-toi d'être digne d'approbation aux yeux de Dieu, comme un ouvrier qui n'a pas à rougir de son ouvrage, en annonçant correctement le message de la vérité".


Ce verset nous rappelle notre but; Dispenser, partager, "droitement la parole de la vérité." C'est-à-dire, enseigner la vérité sans détour, sans déviation, correctement. Ce verset nous rappelle notre aspiration; Être un ouvrier éprouvé par Dieu, qui n'a pas honte de ce qu'il fait pour Dieu; "Être digne d'approbation aux yeux de Dieu", "comme un ouvrier qui n'a pas à rougir de son ouvrage."


Ce verset nous rappelle aussi ceci; Accomplir qqch de bien, de correct, qui honore Dieu demande un effort de notre part. "Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé" dit la Parole de Dieu. "S'efforcer" signifie, "tendre toutes ses forces, tenter de faire quelque chose en employant tous les moyens dont on dispose, en faisant des efforts".[2][2]



Je crois que, "La plus grande diligence doit être utilisée pour être un prédicateur dont le travail plaît au Père céleste. Cela nécessite une vie pure et un travail judicieux."[3][3]


Peut-être on aurait dû commencer par poser la question, 'Est-ce que la préparation est nécessaire?' 'Est-ce qu'il faut préparer une prédication avant?' N'est-il pas écrit, "Quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz, ce que vous aurez à dire vous sera donné à l'heure même; car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous"? (Mat 10/19+20) Ne peut-on pas simplement compter sur le Saint-Esprit? La 'préparation' n'est-elle pas, en réalité, la preuve d'un manque de foi?


Oui, il faut que le prédicateur compte sur le Saint-Esprit! Oui, la préparation peut être la preuve d'un manque de foi, si on compte plus sur ses œuvres que sur le Saint-Esprit. Oui, le Saint-Esprit peut nous donner "à l'heure même" ce que nous aurons à dire!


Mais, cela n'exclut pas la nécessité de la préparation. D'abord remarquons le contexte de Mat 10/19+20. Ce passage ne parle pas de la prédication, mais de la persécution!


Voyez les versets 17+18, "Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens.


Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz,…." Alors ces versets parlent de l'aide surnaturelle accordée par le Saint-Esprit dans un moment critique où l’on n'aura pas le temps de réfléchir auparavant. Lisez Actes 4/5-14 pour voir un exemple magnifique de ceci.


Puis, il est clair que le contexte de 2 Tim 2/15[4][4] n'est pas la persécution. Il ne s'agit pas d'un moment critique ou l’on n'a pas le temps de réfléchir ou de se préparer, mais du ministère quotidien du prédicateur dans le l'église locale. Lisez 1+2 Timothée pour comprendre l'arrière plan de ch. 2.


Mon expérience personnelle peut être utile. J'ai trouvé, (dans le contexte de mon ministère pastoral où on prêche souvent aux mêmes gens) que plus je me prépare, plus je prépare mes prédications, plus le Saint-Esprit me révèle spontanément des vérités, des applications pratiques quand je suis en train de prêcher! J'ai trouvé que le contraire et aussi vrai; Moins je me prépare, moins je prépare mes prédications, moins le Saint-Esprit me donne des révélations spontanées pendant que je suis en train de prêcher.


Alors je propose; Qu'il faut se préparer à l'avance; Et qu'il faut se confier 100% au Saint-Esprit. Je vous encourage d'employer tous les moyens dont vous disposez afin de ne pas avoir honte de votre travail, ni devant Dieu, ni devant les hommes!


Prédicateur, "Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Sois persévérant et fidèle. En agissant ainsi, tu assureras ton salut et celui de tes auditeurs." (1Tim 4/16 P.V.) Calvin[5][5] a dit "Ce verset résume les deux qualifications nécessaires pour être un bon serviteur de Dieu. Son enseignement sera vain si sa vie n'est pas en accord avec sa prédication, même si son enseignement est Biblique".


A). LA PRÉPARATION DU PRÉDICATEUR.


Tout ce que nous avons dit jusqu'à ici dans ces cours souligne l'importance de la préparation du prédicateur; Sa vie, son appel, son onction du Saint-Esprit. Mais avant d'aller plus loin j'aimerai souligner encore un ou deux aspects de ce sujet important.


Dans un sens, le prédicateur est toujours en train de se préparer lui-même pour l'accomplissement de sa tâche. Je ne veux pas dire par là qu'il doit être toujours assis devant son bureau, mais plutôt, que tout ce qu'il fait, tout ce qui lui arrive aura un lien avec son ministère.


La Prédication ne peut pas être séparée du Prédicateur. Bibliquement, ce n'est pas acceptable pour un prédicateur de dire 'Ne faites pas ce que je fais, mais faites ce que je dis. '


Paul a dit, (1Corin11/1) "Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ".


L'homme qui se lève pour prêcher le dimanche, ne peut pas être séparé de l'homme qui, dans la semaine va au travail, conduit sa voiture, qui a une femme et des enfants etc. Tout ce qui lui arrive, tout ce qu'il fait laisseront leurs empreintes sur sa vie, et ce qu'il est sortira quand il prêche.


1). Le Prédicateur se prépare par une vie disciplinée:


Il ne faut pas étudier beaucoup l'histoire de l'église avant de trouver des 'épaves' de prédicateurs qui, manquant la maîtrise de soi, ont fait naufrage par rapport à la foi. La Bible dit, "Comme une ville forcée et sans murailles, ainsi est l’homme qui n’est pas maître de lui-même"


. (Prov 25/28) L'homme qui ne sait pas se maîtriser est sans défense, il est vulnérable. L'homme qui a des soucis pour l'édification de l'Église, qui prend au sérieux son appel et qui veut glorifier le Seigneur, sera un homme discipliné.


Paul dit, se servant de l'exemple de l'athlète qui s'entraîne pour gagner un prix, "Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti[6][6], de peur d’être moi-même désapprouvé après avoir prêché aux autres". (1Corin 9/27) Et P.V. "J’entraîne mon corps par l’endurcissement et la discipline afin de le réduire à ma merci: je le maîtrise et le maintien asservi, de peur qu’après avoir appelé les autres au combat et leur avoir proclamé la Bonne Nouvelle, je ne me trouve moi-même disqualifié".


Soyez le maître de votre corps, de vos appétits, même de vos pensées! Entraînez-vous. Apprenez, avec l'aide du Saint-Esprit, comment être le maître de vous-même!


2). Le Prédicateur se prépare par une vie de prière:


Le lien entre la prédication et la prière est clairement visible dans cette déclaration des apôtres, "Nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole".(Actes 6/4) "Observons que les apôtres considéraient la prière comme égale en importance à la prédication. Chaque prédicateur doit faire attention à cela".[7][7]


"Maint pauvre prédicateur est devenu un puissant homme de Dieu en rejetant loin de lui toute confiance en ses capacités et ses dons personnels pour s'abandonner à Dieu et attendre de lui la puissance d'en-haut….. Prière et puissance sont inséparables l'une de l'autre!"[8][8] Si nous voulons vraiment voir la puissance de Dieu manifesté parmi nous, il faut que nous devenions des hommes de prière, et pas seulement des hommes qui prient!


"Priez sans cesse" dit la Parole de Dieu. (1Thess 5/17) "Que votre vie de prière ne se relâche pas." (P.V.) Pour ne pas perdre l'intensité de votre vie de prière; ayez un moment fixe dans la journée qui, pour vous, est consacré à la prière; Soyez–y fidèle!


En plus, quand vous sentez que le Saint-Esprit vous pousse à prier, suivez cette impulsion! N'hésitez pas! Ces occasions sont à ne pas manquer et peuvent être vraiment bénies!


3). Le Prédicateur se prépare par la lecture de la Parole de Dieu:


Puisque le prédicateur est appelé avant tout, à prêcher la parole, il est primordial qu'il la lise lui-même avant d'essayer de la prêcher aux autres! La lecture de la Bible est une de ses plus grandes responsabilités! Connaître, comprendre la Bible devrait être l'ambition qui nous dévore! Col 3/16 dit "Que la parole de Christ demeure en vous dans toute sa richesse."


Lisez la Bible systématiquement: Commencez au commencement d'un livre et allez jusqu'au bout! Ne lisez pas seulement vos passages préférés! Lisez aussi la Loi, les Prophètes et les Rois. Si vous ne comprenez pas qqch, cherchez la réponse. Ayez votre Dictionnaire Biblique à votre côté.


S'il y a un mot que vous ne comprenez pas, ou un personnage dont vous ignorez tout, servez-vous du dictionnaire et notez dans un carnet ce que vous apprenez!


Lisez la Bible 'spirituellement': C'est-à-dire, ne la lisez pas seulement pour augmenter votre connaissance du texte, ni exclusivement pour chercher les sujets pour vos prédications. Lisez la Bible afin de nourrir votre âme! Laissez le Saint-Esprit vous parler par Sa Parole, la Bible.


Ayez le cœur ouvert. Désirez réellement entendre Sa voix et soyez prêts à mettre en pratique ce que le Saint-Esprit vous dit. "Si nous prêtons une oreille attentive à tout ce que Dieu nous demande, il prêtera une oreille attentive à toutes les demandes que nous lui adresserons."[9][9]


Lisez la Bible souvent: Prédicateur, chrétien, "Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras". (Jos 1/8).


En Deut. ch 17 Moïse parlent prophétiquement du jour où le peuple d'Israël, une fois bien établi dans le pays de Canaan, demandera un roi "comme toutes les nations qui m’entourent."


(v14) Moïse donne alors des instructions pour éviter des problèmes;


v15 "tu mettras sur toi le roi que choisira l'Éternel, ton Dieu."


v17 "Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or".


vv18-19 "Quand il s’assiéra sur le trône de son royaume, il écrira pour lui, dans un livre, une copie de cette loi, qu’il prendra auprès des sacrificateurs, les Lévites.


Il devra l’avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie, afin qu’il apprenne à craindre l'Éternel, son Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi et toutes ces ordonnances."


Il y a des prédicateurs qui ont été traités comme des rois mais qui n'ont pas suivit ses recommandations. Ils ont ainsi perdu le droit d'exercer le ministère royal de prédicateur de l'Évangile!


4). Le Prédicateur se prépare en s'instruisant lui-même continuellement!


Il faut trouvez le temps pour la lecture! La Bible, bien sûr! Mais aussi les livres de théologie, les biographies des hommes et des femmes de Dieu, l'histoire de l'église etc.


Lisez aussi les magazines qui traitent l'actualité en profondeur et les magazines comme Géo. Tenez-vous informé. Évidement, personne ne peut être expert en tout, mais il nous faut être au courant de ce qui se passe dans le monde!


Il y a de très bons livres écrits par des hommes et des femmes qui ne sont pas nécessairement chrétiens, mais qui ont une certaine perspicacité, lucidité, clairvoyance [10][10]. Leurs réflexions nous aident à mieux comprendre la société dans laquelle nous vivons et dans laquelle nous sommes appelés à prêcher la Parole de Dieu. Les évangiles nous montrent clairement que Jésus comprenait bien la société dans laquelle il exerçait son ministère.


Lisez Actes 17/16-33 et puis répondez aux deux questions suivantes: i). Quel était le point de départ de la prédication de Paul? ii). Comment Paul se servit-il de sa connaissance de la littérature grecque dans sa prédication?


Les meilleurs médecins sont ceux qui continuent à étudier la médecine. Ils lisent des périodiques médicaux. Ils assistent aux séminaires, aux conférences médicales. Ils se maintiennent au courant des nouveaux médicaments et des nouvelles thérapies. Les prédicateurs qui ne perdent pas leur fraîcheur sont ceux qui sont toujours en train de se former.


Lisez pour vous stimuler mentalement. Votre cerveau peut être comparé à vos muscles. Tout comme vos muscles ont besoin d'exercice physique, votre cerveau a aussi besoin d'exercice mental. La lecture éveillera vos facultés mentales. La lecture vous poussera plus loin dans vos réflexions!


B). LA PRÉPARATION DE LA PRÉDICATION.


Comment préparer un message? Par où commencer? Ceci est très subjectif, personnel. Il n'y a pas une seule manière de préparer un message! Chaque prédicateur a, avec l'expérience, façonné sa propre méthode suivant son tempérament, sa situation.


La dernière chose qu'il faut faire est d’imiter aveuglement la méthode de préparation de quelqu'un. Néanmoins, nous pouvons apprendre les uns des autres. Erasme[11][11] a dit, "Si un éléphant peut apprendre à danser, si des lions peuvent apprendre à jouer, sûrement un prédicateur peut apprendre à prêcher."


Il y a plusieurs étapes par lesquelles nous passons tous dans la préparation d'un message.


1). Choisir le sujet.


Malgré les difficultés évidentes de ce sujet, il y a certaines choses qui sont claires: Si Dieu vous a appelé à prêcher, il vous donnera sûrement le message à prêcher. Il trouvera une manière de communiquer avec vous, de vous faire connaître sa volonté.


Ayez confiance en Lui, même s'il faut attendre! Ceci ne veut pas dire que vous devez attendre le dernier moment pour chercher le sujet de votre prédication.


Dès que vous savez que vous devez prêcher, commencez à chercher le Seigneur dans la prière et ayez toujours une oreille attentive car le Saint-Esprit peut vous parler à n'importe quel moment.


Il me semble que la plupart du temps, Dieu nous parle avec des mots qu'il a déjà prononcés – c'est-à-dire, par Sa Parole, par la Bible. Alors, quand vous lisez la Bible, croyez que Dieu peut vous parler et par la foi, ayez un petit carnet près de vous pour noter les versets, les sujets qui vous 'frappent'.


D’une manière ou d’une autre, le Seigneur vous communiquera le sujet. Par expérience, et aussi par vos échecs vous apprendrez à reconnaître la 'voix' du Seigneur.


2). Trouver la pensée dominante.


Il y aura plusieurs manières légitimes de traiter le passage que le Seigneur a placé sur votre cœur, mais il y aura sûrement une pensée, une vérité dominante dans le passage. C'est cela qu'il faut trouver, car c'est important que le message sorte du passage. Il faut laisser parler la Parole de Dieu.


Quel est la pensée dominante de la parabole du Bon Samaritain? Luc 10/25-37.


Quel est la pensée dominante de Rom5/8?


Il faut trouver la pensée dominante car le prédicateur devraient avoir une vérité centrale à transmettre dans sa prédication. Une étude Biblique par contre peut avoir plusieurs vérités centrales, mais le prédicateur est comme le menuisier, qui par plusieurs coups de marteau, enfonce le clou de la vérité dans le cœur de l'auditoire.


3). Réduire le message à une simple phrase.


Il faut construire le message autour de la pensée dominante et la réduire à une phrase qui résume en quelques mots le message. Cette phrase servira comme le refrain d'un cantique ou comme la phrase clé d'un chant 'Gospel'. ('Ô happy day'). Prononcée souvent elle obligera l'auditoire à revenir fréquemment à la vérité centrale du message.


4). Établir un plan, un canevas.


Une organisation logique est essentielle. Il y pas mal de prédications qui, comme la terre en Gen 1/2 sont "informes" (n'ont pas de formes nettes, déterminées, reconnaissables) et "vides"! On les écoute, sans savoir d'où elles viennent, ni où elles vont! Il faut un plan, un schéma général de la prédication.


Ce plan servira comme une carte routière pour, aider le prédicateur a arriver à destination sans se perdre en route! Ce plan devrait être composé de trois éléments de base:


A). Une introduction:


L'introduction est 'Ce qui sert de préparation à une étude'. Elle est comme l'apéritif (latin 'ouvrir') qui stimule l'appétit. L'introduction sert à présenter le sujet.


B). Une explication, une exposition du texte:


C'est le corps de la prédication, où la pensée centrale, dominante est expliquée.


C). Une conclusion:


La conclusion a plusieurs fonctions: i). Mener la prédication à son terme! ii) Résumer ce qui a était dit. iii). Lancer un défi, appeler les gens à prendre position par rapport à ce qu'ils viennent d'entendre.


Un prédicateur a résumé sa manière d'agir ainsi; 'D'abord je leur dis ce que je vais dire. Puis, je leur dis ce que j'ai à dire. Finalement je leur dis ce que je viens de dire."


5). Les illustrations sont importantes.


'Illustrer', l'action d'éclairer par des exemples.[12][12] Elle jette la lumière sur le sujet. Comme l'homme a besoin de lumière pour voir, il a besoin d'illustrations pour comprendre. C'est un des aspects le plus difficile pour moi! Je vous encourage à bien garder de bonnes illustrations car elles sont précieuses!


6). Être sans pitié en rejetant ce qui n'est pas pertinent.


La crainte de ne pas avoir assez à dire peut nous pousser à trop préparer une prédication. Alors, lors de la préparation soyez stricts et rejetez tout ce qui n'apporte rien à la présentation de votre sujet.


7). Écrire ou non la prédication?


Faut-il écrire chaque mot ou seulement les points principaux? Cela dépend de votre personnalité et de vos capacités. Il y a plusieurs manières d'agir. Certains prédicateurs écrivent tout lors de la préparation et puis ils réduisent tout en quelques lignes écrites sur une ou deux feuilles. Ils apportent ses feuilles avec eux quand ils prêchent le message.


D'autres écrivent seulement les points principaux et puis ils les apprennent par cœur. Ils n'apportent rien avec eux quand ils prêchent le message.


L'important c'est de trouver la méthode avec laquelle vous vous sentez le plus à l'aise. Jonhathan Edwards écrivait chaque mot de ses prédications en tout petits caractères. Il était obligé de tenir ses feuilles à quelques centimètres de ses yeux. Dieu a béni abondamment ses prédications et son ministère.[13][13]


L'autorité d'une prédication ne dépend pas de la manière dont elle est écrite! Ayant bien préparé votre message le résultat devrait être que vous vous sentez comme le psalmiste, "Mon cœur brûlait au-dedans de moi, un feu intérieur me consumait, et la parole est venue sur ma langue". (Ps.39/4)


C). PENDANT ET APRÈS LA PRÉDICATION.


Lors de la présentation de la prédication il y a plusieurs choses qu'il ne faut pas oublier:


1). D'abord, à quelle heure vous avez commencé à prêcher:


Et à quelle heure vous devez terminer! Une bonne prédication peut-être gâchée par le fait de la prolonger inutilement.


2). Il se peut que vous ayez des manies très irritantes!


Nous en avons tous! Demandez à votre conjoint, ou un ami, de vous dire (gentiment) quelles sont vos manies, vos tics qui risquent de détourner l'attention de ceux qui vous écoutent.


3). La lutte spirituelle ne s'arrête pas pendant la prédication.


En faite, souvent elle augmente à ce moment là!. Parfois, toutes sortes d'attaques, de menaces traverseront votre esprit pendant que vous prêchez. Vous ayant bien préparé ainsi que votre prédication, je vous encourage de ne pas perdre votre assurance, mais de prêcher la parole courageusement.


4). Le Saint-Esprit continue à agir pendant la prédication.


Alors, soyez ouvert à Lui, à Sa direction. Il peut vous donner des paroles de connaissance, de sagesse et des paroles prophétiques même pendant que vous êtes en train de prêcher!


5). Il faut qu'on vous entende!


Bien qu'il ne faut pas faire un grand effort si vous parlez à 15 personnes, il vous faut hausser le ton lorsque vous parlez à 100, surtout s'il y a des enfants présents. Apprenez à vous servir du micro. Nombreux sont ceux qui ne font plus d'effort pour parler lorsqu'il y a de l'amplification.


6). Avoir crainte n'est pas anormale!


Mais il ne faut pas qu'elle nous domine. Notre appréhension peut nous être utile, si elle nous pousse à nous confier d'avantage sur le Seigneur. Paul a dit, "Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement; et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance." (1Corin 2/3)


Paul a encouragé Timothée en lui disant, "L’Esprit que Dieu nous a donné ne nous rend pas timides; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse". (2Tim 1/7)


7). Faites attention après avoir prêché!


Un prédicateur m'a dit qu'il n'écoute jamais les enregistrements de ses propres prédications! Quand je lui ai demandé pourquoi il a répondu, 'Si je crois avoir bien fait, je suis emporté par l'orgueil et si je crois avoir mal fait, je suis détruit par le découragement!'


Si vous avez été fidèles en vous préparant vous-même et votre prédication comme il faut, ayez confiance dans le Seigneur. Malgré la faiblesse du prédicateur la parole de Dieu est puissante! La parole, qui sort de Sa bouche, ne retournera point à Lui sans effet, sans avoir exécuté Sa volonté et accompli Ses desseins!. (Es 55/10-11) Ayez confiance en Dieu qui bénira Sa Parole et soyez en paix!


CONCLUSION.


Prédicateur, prêchez la Parole! Jésus a dit, "C’est l’Esprit qui vivifie; la chair ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie". (Jean 6/63) La Parole de Christ est le véhicule du Saint-Esprit. P.V. dit, "C’est l’Esprit qui donne la vie, …… Les paroles que je vous dis sont de nature à communiquer l’Esprit et la vie".


Si vous prêchez la Parole de Christ, ceux qui l'écoutent et qui la croient seront nés de l'Esprit. Ils seront "régénérés, …….. par la parole vivante et permanente de Dieu". (1Pi 1/23).




A SUIVRE


08 LA PRÉDICATION ET LE PRÉDICATEUR: SON MINISTÈRE.


John A Leese CTS


Avec la permission du Pasteur David Porter


Rendez visite à www.dieuagit.com et www.victoiremagazine.com

 



[1][1] Larousse.

[2][2] Ibid.

[3][3] Johnson. La Bible Online.

[4][4] Cité plus haut.

[5][5] Jean Calvin, prédicateur française 1509-1564

[6][6] Assujettir signifie 'Soumettre, plier quelqu'un, quelque chose à une règle, à une norme'.
© Larousse.

[7][7] Ibid.

[8][8] 'Comment Prier R.A.Torrey, p30.

[9][9] Ibid. p41.

[10][10] Pour les Congolais, connaissez-vous M. Pie Tshibanda?

[11][11] Évêque de Formia, en Italie (?-vers 303), martyr pendant la persécution de Dioclétien. © Larousse.

[12][12] Larousse.

[13][13] Jonathan Edwards (1703-1758) pasteur en Nouvelle Angleterre (USA)