Formation Pastorale
Open Panel

 

AVANÇONS HARDIMENT DANS LA FOI 01

Smith Wigglesworth

Etude transmise par le Pasteur Edouard Kowalski. Pour le site

VEUX-TU ETRE GUERI ?

Lisez JEAN V: 1 à 24

Je crois que la Parole de Dieu est si puissante qu'elle peut transformer n'importe quelle vie et toutes les vies. Il y a dans un mot de Dieu une puissance qui fait apparaître les choses qui ne sont pas. Il y a un pouvoir de réalisation dans chaque Parole qui sort de Ses lèvres. Le psalmiste dit : "Il envoya Sa parole et les guérit'' (Ps.107 :20); et pensez-vous que cette Parole ait perdu quoi que soit de Sa puissance? Je vous dis qu'aujourd'hui la Parole de Dieu peut accomplir les mêmes choses que par le passé.

Au Psaume 119 :67 le psalmiste dit : "Avant d'avoir été humilié, je m'égarais; maintenant, j'observe la Parole.'' Et au verset 71: "Il m'est bon d'être humilié afin que j'apprenne tes statuts". Et si nos afflictions nous amène à reconnaître que nous ne pouvons pas vivre de pain seulement, mais qu'il nous faut toutes les Paroles qui sortent de la bouche de Dieu, elles auront servi à nous procurer de précieuses bénédictions.

Il y avait tout autour de cette piscine, une multitude d'aveugles, d'impotents, d'infirmes attendant le mouvement de l'eau. Jésus les a-t'il tous guéri? Non; Il n'en a guéri qu'un seul; les autres avaient leurs regards fixés sur la piscine et non sur Jésus. Bien des gens aujourd'hui mettent leur confiance dans des choses visibles. S'ils voulaient seulement tourner leurs regards vers Dieu au lieu de les tourner vers les choses visibles, comme ils seraient bien vite hors d'affaire.

Ici se pose une question. Y-a-t-il salut et guérison pour tous? Oui, pour tous ceux qui viendront hardiment saisir leur portion par la foi. Vous connaissez la femme syro-phénicienne qui demandait la guérison de sa fille possédée par un démon? Jésus lui dit: "Il n'est pas bon de prendre le pain des enfants et de jeter aux petits chiens". Notez que la délivrance et la guérison sont présentées comme étant "le pain des enfants". Si donc vous êtes un enfant de Dieu, vous pouvez réclamer votre part.

Cette femme était déterminée de recevoir du Seigneur ce qu'elle demandait; elle répondit: "Oui, Seigneur mais les petits chiens sous la table mangent les miettes des enfants". Jésus fut ému quand il vit la foi de cette femme et il lui dit: "A cause de cette parole va, le démon est sorti de ta fille".

Il y a aujourd'hui beaucoup d'enfants de Dieu qui refusent leur part de santé pourtant achetée pour eux par le Christ au prix de son sang; aujourd'hui i1 y a du pain, il y a la vie, il y a la santé pour chaque enfant de Dieu, par Sa toute puissante Parole. Sa Parole peut chasser n'importe quelle maladie de votre corps; c'est votre portion en Christ qui est Lui-même notre pain, notre vie, notre santé, notre tout en tout!

Il y avait foule autour de la piscine de Bethesda, et l'impotent était là depuis fort longtemps; son infirmité datait de trente huit ans. De temps à autre, un ange agitait l'eau. Si l'impotent avait pu entrer dans la piscine à ce moment là il aurait été guéri par les eaux miraculeuses, mais étant paralysé un autre descendait avant lui.

Nous pouvons nous imaginer combien il était affligé. Mais un jour, Jésus passant par là et considérant sa triste condition, lui dit:"Veux-tu être guéri?" Vous pouvez dire comme ce pauvre impotent: "J'ai manqué jusqu'ici toutes les occasions". Mais qu'à cela tienne. "Veux-tu être guéri?"

Je visitai une femme qui souffrait depuis de longues années, déformées par des rhumatismes; elle gardait le lit depuis deux ans. Je lui dis: "Qu’est-ce qui vous tient malade ainsi?"

Elle répondit : "Je suis arrivée à la conclusion que j'ai une écharde dans la chair".

Je lui répondis : "A quel merveilleux degré de sainteté vous êtes arrivée, pour que vous ayez une écharde dans la chair. Avez-vous eu une telle abondance de révélations divines qu'il y ait pour vous danger d'être enflée d'orgueil?".

"Je crois que c'est la volonté du Seigneur que je souffre" dit-elle.

Je répliquai: "Vous croyez que c'est la volonté du Seigneur que vous souffriez? Alors pourquoi essayez-vous tous les moyens pour vous débarrasser de votre mal le plus tôt possible? Je vois ici des fioles de médicaments partout! Cessez d'avoir une bonne opinion de vous même et confessez que vous êtes une pécheresse.

Si vous voulez vous débarrassez de votre propre justice, Dieu fera quelque chose pour vous. Abandonnez l'idée que vous êtes tellement sainte que Dieu a besoin de vous affliger. C’est le péché qui cause votre maladie et non la justice. La maladie n'est pas la conséquence de la justice mais du péché."

Par le sang de Christ, il y a guérison, il y a délivrance pour tous les captifs. L'intention de Dieu n'a jamais été que ses enfants vivent dans la misère à cause de quelque affliction qui vient directement du diable.

Voyez ce pauvre paralytique à la piscine. "Veux-tu être guéri?" lui dit Jésus. Mais une grande difficulté se présentait. Cet homme regardait d'un œil vers la piscine et de l'autre vers Jésus. Beaucoup de gens font de même aujourd'hui; ils ont un œil sur le docteur et l'autre sur Jésus. Si vous voulez regarder seulement à christ en fixant vos deux yeux sur lui, vous pouvez être guéri entièrement, esprit, âme et corps. C'est ici la Parole de. Dieu vivant: que celui qui croit soit justifié et libéré de toutes ces choses, et celui que le Fils libère est véritablement libre.

Vous dites :"0h ! si seulement je pouvais croire" Jésus comprend. Jésus savait que cet homme était dans cet état depuis bien des années. Il est plein de compassion; Il connaît votre maladie, votre infirmité. Il n'est rien que Jésus ne sache. Il cherche seulement une occasion de Se montrer miséricordieux et plein de compassion envers vous.

Il veut vous encourager à Le croire: si seulement tu peux croire, tu peux être sauvé et guéri. Osez donc et croyez que Jésus a été blessé pour vos péchés, brisé pour vos iniquités, châtié pour que vous ayez la paix, et que par Ses meurtrissures il y a guérison pour vous. Criez à Lui : "Seigneur, je crois, viens au secours de mon incrédulité."

A une certaine réunion, un vieillard aidait son fils à s'avancer vers l'estrade et expliquait: "Il a des crises tous les jours et même plusieurs fois par jours". Puis c'était une femme malade d'un cancer. Oh ! les ravages du péché ! Lorsque Dieu emmena Son peuple hors d'Egypte, nous lisons que "nul ne chancela parmi ses tribus" (Ps.105:37). Pas de débiles, pas de malades, tous soutenus par la puissance de Dieu ! Je crois que Dieu aimerait que Son peuple fût aussi sain et vigoureux aujourd'hui!

Après que j'eus prié pour la sœur qui avait un cancer, elle me dit: "Je sens que je suis guérie. Dieu m'a délivrée." Alors on m'apporta l'enfant qui avait des convulsions et je commandai au mauvais esprit de le quitter au nom de Jésus. Ensuite, je priai pour un docteur atteint de diabète.

A la réunion suivante, je demandai au docteur où en était-il avec son diabète. Il répondit: "c’est disparu." Et me tournant vers le vieillard "Comment va votre fils?" demandai-je. "Mon fils n'a plus eu de crise depuis votre prière" déclara-t-il.

Nous avons un Dieu qui exauce les prières. Jésus désirait que cet infirme guéri à la piscine servit de témoignage à toujours.

Quand cet homme eut rivé ses deux yeux sur le Sauveur, Jésus lui dit: "Fais la chose impossible. Lève-toi, emporte ton lit et marche!" De même Jésus demanda à l'homme à la min sèche de faire l'impossible, d'étendre sa main et celle-ci redevint parfaitement saine. L'impotent à la piscine fait l'effort de se lever et sentit que la puissance de Dieu agissait en lui: il plia son lit et l'emporta.

Jésus savait tout ce qui concernait l'homme qu’il venait de guérir, et, le rencontrant à nouveau, Il lui dit :"Tu as été guéri, ne pèche plus de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire."

Il y a une parenté très étroite entre le péché et la maladie. Combien de personnes savent-elles que leur maladie est le résultat direct du péché? J'espère que celles qui vivent dans le péché ne viendront pas nous demander de prier pour leur guérison. Mais si vous voulez obéir à Dieu, vous repentir de vos péchés et y renoncer, Dieu se manifestera à vous et vous délivrera de vos péchés et de vos maladies. "La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera, et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné."

La foi est la porte ouverte par laquelle le Seigneur vient à nous. Dieu sauve au moyen de la foi. La guérison vient de la même manière. Nous croyons, alors la vertu de Christ vient à nous. La guéri son est à la gloire de Dieu. Je suis ici parce que Dieu m'a guéri quand j’étais mourant, et j'ai fait le tour du monde, prêchant cette pleine rédemption, faisant tout mon possible pour glorifier le merveilleux nom de Jésus par la puissance duquel j'ai été guéri.

Je me rendis un jour a un certain endroit, et le Seigneur me dit : "Ceci est pour ma gloire!" un jeune homme était malade depuis longtemps, confiné au lit et dans un état désespéré. On le nourrissait à la cuiller et on ne parvenait plus à l'habiller. Le temps étant très humide, je dis à ceux qui le veillaient d'aérer les vêtements du jeune homme près du feu.

Ils ne firent aucune attention à ma requête, mais comme j'insistai, ils sortirent les vêtements de la garde-robe, et lorsqu'ils furent bien secs, on les apporta dans la chambre. Je m'étendis par terre, prosterné sur 1e plancher. Le Seigneur me montra qu'il allait secouer la chambre avec la puissance de Sa gloire. Le lit trembla. Au nom de Jésus, je posai mes mains sur le jeune homme et la puissance d'En-Haut descendit de telle manière que je tombais la face sur le plancher.

Après un quart d'heure environ le jeune homme se leva, marcha de long en large, louant et bénissant Dieu. Il s'habilla lui-même et se rendit dans la pièce où se tenaient son père et sa mère. Il leur dit: "Dieu m'a guéri'."

Tous deux tombèrent prosternés sur le plancher, car la puissance de Dieu se propageait dans toute la maison. Il y habitait une femme qui avait fait précédemment un séjour dans un asile d'aliénés et en était sortie mais depuis son état avait tellement empiré qu'on allait l'y renvoyer. La puissance divine la guérit elle aussi.

La puissance de Dieu est la même aujourd'hui comme autrefois. Les hommes ont besoin d'être ramenés aux anciennes voies, à la foi primitive; ils ont besoin de croire à la Parole de Dieu et à toutes les affirmations "ainsi a dit le Seigneur" que cette Parole contient.

L'Esprit du Seigneur est à l'œuvre de nos jours. Dieu se manifeste. Si vous voulez être du nombre de ceux qui suivent le courant, il vous faut accepter tout ce que Dieu dit.

"Veux-tu être guéri?" C'est Jésus qui pose la question. Donnez-Lui votre réponse. Il vous entendra et vous exaucera.


DELIVRANCE AUX CAPTIFS.

Lecture: Luc 4, 1 à 20

Notre précieux Seigneur Jésus possède tout ce qui est nécessaire pour tout le inonde: le pardon pour les pécheurs, la guérison pour les malades et la plénitude de l'Esprit pour ceux qui la demandent. Tout cela vient d'une seule source: de notre Seigneur Jésus-Christ. Ecoutez Celui qui est le même hier aujourd'hui, éternellement, quand Il annonce le but de Sa venue sur notre terre: "L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrant et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libre les opprimés, pour publier une année de grâce de la part du Seigneur."

Jésus avait été baptisé dans le Jourdain par Jean, et le Saint-Esprit était descendu sur lui sous la forme d'une colombe. Puis, rempli du Saint-Esprit, Il avait été conduit par l'Esprit dans le désert d'où Il sortit vainqueur du plus terrible des démons. Ensuite, par la puissance du Saint-Esprit, Il retourna en Galilée et prêcha dans les synagogues, et enfin Il se rendit à son ancienne maison à Nazareth, où Il annonça sa mission par les paroles que je viens de citer et après un ministère de courte durée, Il donna sa vie en rançon pour nous tous.

Mais Dieu le ressuscita des morts, et, avant d'entrer dans la gloire, Il promit à ses disciples, qu'ils recevraient le Saint-Esprit. Ainsi, par eux son ministère continuerait. La puissance du Saint-Esprit n'était pas seulement pour quelques apôtres, "mais aussi pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu en appellera" (Actes 2:39). et même pour nous qui vivons au vingtième siècle.

Je rentrais un jour de mon travail. Ma femme me demanda "Par où es-tu entré?" - "Par la porte de derrière" dis-je. "Une dame, reprit-elle, accompagnée d'un vieillard est venue demander qu'on prie pour lui. Je les ai fait monter, le vieillard délire et fait un tel bruit, qu'une grande foule s'est amassée devant la maison" et agite constamment la sonnette, se demandant ce qui se passe chez nous."

Le Seigneur me murmura: "Voilà pourquoi je t'ai baptisé"

Désirant obéir à ce que le Seigneur me commandait, j'ouvris la porte avec précaution. L'homme criait: "Je suis perdu! Je suis perdu! J'ai commis le péché impardonnable! Je suis perdu!"

L'Esprit du Seigneur me saisit et je m'écriai :"Sors, esprit menteur!" A l'instant le mauvais esprit sortit et cet homme fut libre. Délivrance aux captifs! Le Seigneur me dit : "C'est pour cela que je t'ai baptisé.

Dieu, par la puissance de Son Esprit Saint est Roi souverain dans nos vies. L'Esprit prend les choses de Christ, nous les montres, et nous prépare à mettre en déroute les forces sataniques.

Quand Nicodème vint vers Jésus, il dit : "Nous savons que Tu es un docteur venu de Dieu, car personne ne peut faire les miracles que Tu fais, si Dieu n'est avec lui." Jésus lui répondit! "En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu."

Nicodème avait été impressionné par les miracles accomplis par Jésus, mais le Sauveur lui montra la nécessité pour tout homme, de faire la miraculeuse expérience de la nouvelle naissance s'il veut entrer dans ce royaume.

Quand un homme est né de Dieu, il passe des ténèbres à la Lumière, et c'est là l'accomplissement d'un puissant miracle. Jésus voyait un miracle dans toute opération faite par Dieu, aussi pouvons-nous nous attendre à voir des miracles accomplis de nos jours.

Quelle merveille que de pouvoir posséder l'Esprit de Dieu en nous! Avez-vous vu comment Jésus maîtrisa le Diable dans le désert? Le Diable savait que Jésus était le Fils de Dieu, et il aborda le Seigneur avec un "si" ; "Si tu es le Fils de Dieu..." Combien de fois Satan a-t-il voulu nous tenter de cette façon? Il nous dit: "Après tout, tu peux te tromper, tu sais bien que réellement tu n'es pas un enfant de Dieu!" Si le Diable vient vous dire que vous n'êtes pas sauvé quand vous êtes sûrs d'avoir reçu le pardon de vos péchés, c'est bien la preuve que vous l'êtes, s'il vous dit que vous n'êtes pas guéri quand vous êtes sûr que vous aviez la foi quand vous avez demandé la guérison, prenez cela comme une garantie que vous l'êtes.

Le Diable sait bien que, s'il peut se rendre maître de vos pensées, il aura remporté une grande victoire sur vous. Sa grande préoccupation, c'est de vous injecter des pensées dignes de lui, mais, si vous êtes pur, saint, confiant en votre Sauveur, vous refuserez de les adopter. Dieu veut que l'Esprit qui était en Jésus Christ, Esprit pur, saint et humble soit aussi en nous. Partout où je suis allé, j'ai rencontré des gens qui sont dans des positions négatives, tout simplement parce qu'elles ont permis au diable de construire sa forteresse dans leur esprit.

Comment pouvons-nous nous préserver de malheur horrible? Le Seigneur nous a pourvus d'armes puissantes pour abattre ces forteresses de l'ennemi; par ces armes chacune de nos pensées aura pour objet 1'obéissance à Christ. Le Sang de Jésus et Son Nom puissant seront un antidote souverain contre les arguments subtils d'incrédulité que Satan essaiera de semer en nous.

Dans le premier chapitre des actes, nous voyons que Jésus commande à Ses disciples d'attendre l'accomplissement de la promesse du Père en leur disant que dans peu de jours, ils seraient baptisés de l'Esprit-Saint. Luc nous dit qu'il a parlé dans son premier livre de tout ce que Jésus a fait et enseigné.

Le ministère de Christ n'a pas été tronqué à la Croix ; les Actes et les Epîtres nous donnent les récits de ce qu'Il a continué à faire et à enseigner au moyen de ceux dans lesquels Il demeurait. Et notre Seigneur Jésus est encore vivant. Il continue Son ministère par ceux qui sont remplis de Son Esprit. Il guérit encore les cœurs brisés et délivre les captifs au moyen de ceux qu'il baptise de Son Esprit.

La puissance de notre de Dieu pour guérir et sauver est tout à fait la même aujourd'hui comme autrefois. Oh ! si nous voulions seulement Le croire! Ceux qui n'ont jamais goûté à la Grâce de Dieu n'ont jamais eu la paix de Dieu. Leur incrédulité leur dérobe ces bénédictions. Il est possible d'entendre et cependant de ne pas comprendre la vérité.

Il est possible de lire la Parole de Dieu et cependant de n'avoir aucune part à la vie qu'elle apporte. Il nous est nécessaire d'avoir le Saint Esprit pour pénétrer les profondeurs de la Parole et recevoir le vie qui est en Christ. Nous ne comprenons entièrement les merveilles de la Rédemption que quand nous avons reçu le baptême du Saint Esprit.


AYEZ FOI EN DIEU.

"Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: "Ote-toi de là et jette-toi dans la mer" et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrivera, il le verra s'accomplir. C'est pourquoi je vous dis: tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous le recevrez, et vous le errez s'accomplir" (Marc 11 :22-23).

Dans les temps actuels, nous avons besoin que notre Foi soit fortifiée, nous avons besoin de connaître Dieu.

Dieu a déclaré que le juste vivra par la foi. Tout homme peut être transformé, quels que soient ses empêchements. Je sais que la Parole de Dieu est suffisante. Un mot de Dieu peut changer une nation; Sa parole est la même d'éternité en éternité. C'est quand nous acceptons cette Parole éternelle, cette incorruptible, que nous naissons de nouveau et que nous sommes introduits dans un merveilleux salut. L'homme ne peut pas vivre de pain seulement, mais il vit de toute parole qui sort de la bouche de Dieu et qui est la nourriture de la foi. "La foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la Parole de Dieu" (Rom. 10:17).

Partout les hommes essaient de discréditer la Bible et d'en ôter ce qui est miraculeux. Nous avons un Dieu merveilleux, dont les voies sont insondables et dont la grâce et la puissance sont illimitées.

Un jour à Belfast, un des frères de l'assemblée me dit: "Je suis fort troublé au sujet d'une sœur très pieuse de notre Eglise. Cette sœur, qui est âgée tomba il y a cinq mois et se cassa la Jambe, le docteur la mit dans le plâtre. Cinq mois après, lorsqu'il la retira, les os s'étaient mal soudés. Cette pauvre femme fit une nouvelle chute et se cassa de nouveau la même jambe".

Ce frère m'emmena chez elle et je la trouvai couchée sur son lit. Je lui dis : "Que vous est-il arrivé? Elle répondit : "Les docteurs disent que je suis trop âgée pour que mes os puissent se ressouder, et je suis condamnée à rester au lit tout le reste de ma vie."Je lui dis:"Pouvez-vous croire Dieu?" "Oui, dit-elle; si vous priez, je croirai. Je sais qu'aucun pouvoir sur la terre ne peut faire que mes os se ressoudent, mais je sais aussi que rien n'est impossible à Dieu."

J'insistai: "Croyez-vous que Dieu vous guérira maintenant?" Elle répondit: "Je le crois!" Comme c'est grand de voir quelqu'un qui croit en Dieu! Je dis donc à cette femme: "Quand je prierai, il se passera quelque chose."

Son mari était assis dans la chambre, immobilisé depuis quatre années, ayant les jambes en très mauvais état. Il s'écria :"Moi, je ne crois pas, je ne veux pas croire et vous ne me ferez jamais croire". Je répondis: "Bien!" et je posai les mains sur la pauvre jambe cassée de sa femme en invoquant le nom béni de notre Seigneur Jésus.

Au moment où mes mains la touchèrent, la pauvre femme s'écria toute joyeuse: "Je suis guérie, je suis guérie!" la puissance de Dieu avait opéré la guérison. Elle se leva et se mit à marcher dans la chambre louant le Seigneur.

Le vieillard, étonné de ce qui s'était passé s'écria: "Faites-moi marcher!" Je lui dis : "Vous, vieux pécheur, repentez-vous! Il s'écria: "Seigneur, tu sais que j'ai parlé sans réfléchir! Tu sais que je crois ! "

Je ne pense pas qu'il comprit la portée de ses paroles. Malgré cela le Seigneur usa de compassion et le guérit.

Si Dieu tenait compte de tous nos péchés, qu'adviendrait-il de chacun. Dieu nous exauce toujours, pourvu que nous remplissions les conditions, si nous croyons, toutes choses sont possibles.

"Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous le recevrez et vous le verrez s'accomplir". Que vos regards soient toujours tournés vers Dieu et vos désirs viendront de lui ; Dieu exaucera ces désirs si vous avez une foi toute simple.

Le plan de Dieu est ceci : "Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu". Je pense que Dieu veut nous amener à une foi ferme, à une confiance inébranlable en Lui,

Pourquoi Jésus dit-Il que nous pourrions faire mouvoir une montagne si nous avions la moindre foi? Pourquoi parle-t-il d'une montagne? Parce que si la foi peut faire mouvoir une montagne, elle peut faire mouvoir quoi que soit. Le plan de Dieu est si merveilleux que toutes choses sont possibles, pourvu que nous croyions.

Il y a une phrase dans notre texte qui doit particulièrement attirer notre attention ; la voici: "...et qu'il ne doute pas en son cœur". Le cœur est la pierre de touche. Voyez ce jeune homme et cette jeune fille; ils se sont aimés dès leur première rencontre et en peu de temps leur affection est devenue forte et profonde.

Qu'est-ce qu'un cœur plein d'amour? C'est un codeur plein de foi. Foi et amour sont cousins. Dans la mesure où ce jeune homme et cette jeune fille s'aiment, ils sont vrais et sincères l'un envers l'autre, l'un peut aller au sud, l'autre au nord, ils se resteront fidèles. Il en est de même lorsque dans nos cœurs nous avons un amour profond pour le Seigneur Jésus.

Paul, parlant de la vie nouvelle dans laquelle nous avons été introduits, nous dit que nous l'avons été par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la Loi, pour que nous appartenions à un autre, à Celui qui est ressuscité des morts. Dieu nous amène ainsi à une foi et à un amour parfait.

Un homme qui est né de Dieu a pour le Seigneur Jésus un amour et une loyauté qui lui font repousser tout ce qui est impur et déloyal. Dans la mesure où un homme a foi en Jésus, il est pur. Si quelqu'un croit que Jésus est le Christ, il vaincra le monde: c'est la foi qui opère par amour.

Dans la proportion même où notre cœur est en communion avec le Seigneur, notre foi ne peut être ébranlée; nous ne pouvons pas douter dans nos cœurs. Lorsque nous avançons avec Dieu, il s'établit entre Lui et nous une merveilleuse association; nous avons part à sa vie même et sa nature nous est communiquée.

Si, en lisant Sa Parole, nous croyons aux promesses qu'il nous a si gracieusement données, nous sommes faits participants de Sa vie et de Son essence même. Le Seigneur est pour nous un Epoux et nous sommes son Epouse. Ses paroles sont pour nous Esprit et Vie; elles nous transforment, nous changent, extirpant de nos cœurs tout ce qui est naturel et y apportant ce qui est divin.

L'homme naturel ne peut comprendre l'amour de Dieu. Nous devons en avoir la révélation par l'Esprit divin. Dieu donne libéralement. Celui qui demande, reçoit. Dieu veut répandre sur nous toutes les choses qui concernent la vie divine et la piété.

Oh! C'est bien l'amour de Dieu qui nous envoya Jésus et, c'est bien le même amour qui nous aide, vous et moi, à croire. Dans chacune de nos faiblesses, Il sera notre force. Vous qui avez besoin de son secours, souvenez-vous qu'il vous aime.

Regarde à Lui, toi, pauvre, misérable, malade, abandonné, regarde au Dieu de toutes grâces, dont l'essence même est l'amour, qui se réjouit de donner libéralement tout l'héritage de vie, de force, de puissance dont tu as besoin.

Ecoutez encore la déclaration de Celui qui consentit à quitter la Gloire pour nous apporter ce grand salut: "Si quelqu'un dit à cette montagne: ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, il le verra s'accomplir."

Seulement, j'ai observé et je puis affirmer que Dieu ne peut pas bénir les cœurs endurcie, ceux qui critiquent, ceux qui ne veulent pas pardonner: tout cela détruit la foi plus vite et plus sûrement qu'aucune autre chose.

Je me souviens qu'ayant été à une réunion où plusieurs personnes cherchaient le baptême du Saint-Esprit, il y avait là un homme dont les yeux étaient rouges d'avoir pleuré amèrement. Il me dit: "Je dois m'en aller chez moi pour réparer un tort que j'ai fait; il est inutile que je reste plus longtemps à la réunion. J'ai écrit à mon beau-frère une lettre blessante et cela doit être rectifié."

A sa femme qui le déconseillait vivement, il répondit: "Je dois demander pardon à ton frère, c'est une affaire entre Dieu et moi, et je dois l'arranger tout de suite." Sa lettre terminée, il revint à la réunion et peu après Dieu fit descendre sur lui la plénitude de Son Esprit.

Je crois que beaucoup de personnes seraient guéries si elles ne gardaient pas dans leur cœur des choses qui sont comme une flétrissure. Abandonnons ces choses, pardonnons, et le Seigneur nous pardonnera aussi. Il y a beaucoup de gens bien intentionnés qui ne peuvent rien faire pour Dieu.

Leur connaissance de Dieu est une toute petite chose qui est venue dans leur cœur il y a bien des années, et leur foi est paralysée depuis longtemps. Apportons tout sous la Lumière et Dieu arrangera les choses, si vous le laissez faire. Laissez le précieux Sang de Jésus vous purifier de tout péché. Si vous voulez seulement croire, Dieu viendra à vous et apportera dans votre vie le brillant soleil de Son amour.

A SUIVRE

02 AVANÇONS HARDIMENT DANS LA FOI

LA PUISSANCE DU NOM DE JESUS.

IL A PRIS NOS INFIRMITES

NOTRE CHRIST RESSUSCITE