Evangélisation
Open Panel
PEUT-ON CHANGER SA DESTINEE ? 

 Par Boubacar DOUMBIA 

 

  Peut-on changer notre destinée ? Ami, c'est là la bonne question que certains se posent. Certains répondent : "Oui, on peut prendre son destin en mains." Les autres répondent : "Personne ne peut changer sa destinée." Nous allons ensemble nous pencher sur ce que la Bible nous enseigne à cet égard, car il y a dans l'Evangile selon Luc, au chapitre 23, à partir des versets 39 à 43, où nous rencontrons deux hommes qui, apparemment, jusqu'à cet instant-là, ont la même destinée. Nous ne savons pas si ces deux hommes sont nés le même jour. Nous ne savons pas s'ils sont nés sous la même étoile.

Nous ne savons pas s'ils sont nés des mêmes parents, avec les mêmes antécédents.   Mais ce qui est certain ce jour-là, c'est que leurs destinées se rejoignaient car la Bible dit qu'ils étaient deux malfaiteurs mis en croix avec le Christ Jésus. Nous pourrions donc dire que ces deux hommes, s'ils avaient vécu auparavant chacun selon son destin, selon sa propre voie, à un moment de leur vie, leurs chemins s'étaient croisés. Alors, ils ont commis ensemble des forfaits et des crimes, et comme d'ailleurs l'un d'eux le dira à Golgotha, ils subissaient la même condamnation.   

 

 

Voilà pourquoi il est important de bien réfléchir pour comprendre ce qui s'est passé en ce jour, et qui est peut-être la réponse certaine, celle qui est digne d'être reçue, en ce qui concerne le problème de notre destinée. Car voyez-vous cher ami, pour ces deux hommes, peu importe leurs signes, car certains croient dans leurs signes. Peu importe le jour ou l'heure de leur naissance car d'autres attachent beaucoup d'importance à cela.

Le fait qui est indéniable c'est qu'en tout cas ce jour-là, ils subissaient la même condamnation, ils mourraient sur une croix car c'était là le châtiment infligé à ceux qui commettaient les forfaits dont ils s'étaient rendus coupables.    Au-delà de nos croyances, au-delà de nos vies avec tout ce qu'elles peuvent comporter, ce jour-là pour ces deux hommes, leur destin s'était arrêté, leur destinée allait se figer une fois pour toutes. Mais, si nous lisons attentivement ce récit, nous comprenons que maintenant, le plus important n'était pas le passé, car le passé était passé. Ils n'avaient plus aucune prise sur lui. C'est le présent qui était là en face, et dans le présent, ils mourraient sur une croix.   

 

 

 Ami, quel que soit notre passé, nous n'avons aucune prise sur les événements. Mais ce qui est important, c'est qu'aujourd'hui, votre destinée peut changer. Aujourd'hui, vous pouvez décider de votre futur et de votre destinée éternelle. Car c'est ce qui va se passer pour l'un de ces deux hommes en train de mourir en même temps que Jésus-Christ, sur la Croix. La Bible enseigne que pendant que les deux, au départ, injuriaient le Seigneur Jésus-Christ, en disant : "Mais n'es-Tu pas le Christ ? Sauve-Toi et sauve-nous !" l'un d'entre eux va s'arrêter, va écouter attentivement, et parce qu'il fait silence en lui-même, parce qu'il fait silence en son coeur, alors il écoute et entend les paroles de Jésus-Christ mourant sur la Croix. Alors, un changement s'opère en son cœur.    

 

Cet homme réalise que Celui qui est au milieu d'eux, Jésus-Christ, n'est pas un homme comme les autres. Cet homme, en un instant, réalise que Jésus-Christ, qui est en train de subir la même condamnation qu'eux, ne mérite pas cette condamnation. Car, il le dira lui-même : "Mais pour nous c'est justice, mais Celui-ci n'a rien fait de mal", réplique-t-il à son compagnon d'infortune. Et alors, la Bible ajoute : "Se tournant vers Jésus-Christ, cet homme repentant dira : Seigneur Jésus, souviens-Toi de moi quand Tu viendras dans Ton règne."

 

Ami, écoutez bien la réponse de Jésus-Christ à cet homme. Parce qu'il s'est tourné vers Lui, parce qu'il a reconnu que Jésus-Christ n'est pas un coupable, mais au contraire un innocent, et qui a compris, en écoutant les paroles de Jésus-Christ, qu'Il n'était pas un simple homme comme les autres, mais qu'Il était Dieu, et que Jésus-Christ était un Roi de gloire qui allait revenir un jour. Alors, la réponse du Seigneur pour lui, la voici, ami : "Je te le dis, en vérité, aujourd'hui, tu seras avec Moi dans le Paradis."  

 

 

  Ainsi donc, cet homme qui avait eu le même destin jusqu'à ce moment, que son compagnon d'infortune, donc l'autre malfaiteur, voilà que son destin va changer. Lui qui était condamné à la mort, à la mort éternelle, à la perdition éternelle, il allait vers l'enfer. Sa vie s'était terminée en enfer, et sa vie au-delà de la mort, allait aussi en enfer. Mais parce qu'il s'est tourné vers Jésus-Christ, s'il n'a pas pu changer sa vie passée, il a maintenant l'assurance de passer l'éternité glorieuse avec Celui qui mourrait sur la Croix et qui allait ressusciter trois jours après pour donner l'assurance de la vie éternelle à tous ceux qui croient en Son Nom.    

 

 

Voilà ami, la bonne réponse à cette question : "Peut-on changer sa destinée ?" Oui, à condition que l'on se tourne vers Jésus-Christ, que nous reconnaissions que nous sommes pécheurs perdus, et que Lui est venu payer à notre place. Il a pris le châtiment que nous méritions et Il est Celui qui reviendra dans Sa gloire. Alors oui, ainsi par la foi et  la repentance, notre destinée éternelle change car nous obtenons l'assurance du pardon de nos péchés et l'assurance de la vie éternelle. Que Dieu vous bénisse cher ami !  

 

 TEMOIGNAGE DE MONSIEUR CLAUDE BAUDIN   

Je loue et rends grâces au Seigneur pour ce qu'Il a fait pour moi, et c'est avec une grande joie que je donne mon témoignage. J'étais un garçon très violent. Engagé dans l'armée dès l'âge de 18 ans, je ne rêvais que de me battre. Ma belle-sœur, qui est chrétienne, m'avait plusieurs fois parlé de Dieu, et tous les jours, elle priait pour ma femme et moi. Un jour où nous avions besoin de secours et de réconfort, nous avons crié à Dieu, et Il a répondu. Mais une fois tout arrangé, j'ai pensé au fond de moi : "un coup de chance".   

 

 

La deuxième fois où j'ai crié à Dieu, c'était le jour de la naissance de mon fils. Le gynécologue ne nous avait pas caché la difficulté de l'accouchement. L'enfant se présentait par le siège, avec le cordon ombilical autour du cou. De plus, l'accouchement devait durer plusieurs heures. Alors moi, le dur qui n'avait peur de rien, j'ai crié pour la deuxième fois à Dieu. Crié pour que Dieu nous accorde ce fils, et que tout se passe bien. Et Dieu a encore répondu.

 

 Mon fils est né une demi-heure après l'arrivée de ma femme à la maternité. Tout s'était merveilleusement bien passé. Le gynécologue nous a même fait part de son étonnement. Et là, à genoux, auprès de mon épouse et avec elle, j'ai donné mon cœur à Dieu, et le dur a pleuré comme un gosse.   Depuis maintenant huit ans, nous suivons le Seigneur dans la joie, confiants. Il a complètement transformé ma vie. Ma violence, mon mauvais caractère, ma peur du lendemain, tout cela c'est fini. Fini ma haine envers l'homme. Il a remplacé ces mauvaises choses par Son amour, par Sa paix, et je Le loue car Il est vivant et dirige ma vie. Gloire à Son Nom !   

 

 

 CVA Multimédia

Textes des émissions sur le site 

 

 www.cvamm.com