Dispensations et Alliances
Open Panel

7) LA DISPENSATION DU ROYAUME

 

 (Ap 20.4) 

Introduction

  Le mot Apocalypse vient du grec apocalupsis qui signifie action de dévoiler, de faire connaître ce qui était caché ou inconnu. Le mot Apocalypse veut dire littéralement Révélation selon Ap 1.1. 

Elle part de l’avènement de Christ ou de sa seconde venue en gloire sur la terre et s’achèvera par l’écrasement définitif de Satan, de la Bête, du Faux prophète et du jugement dernier devant le grand trône blanc (Mt 24.30 ; Ap 20.2-6,10-15). 

Note : le mot grec Parousia ou avènement traduit en français parousie signifie l’arrivée, la visite, la présence personnelle d’une personne (1Th 3.13 ; 4.15 ; 5.23, 2 Ti 4.8 ; Jas 5.8). 

Ainsi, l’avènement de Christ sera accompagné des anges et de son Église, afin d’instaurer son règne millénaire avec Israël restauré et rétabli suite à sa repentance envers Dieu. Il convient d’ajouter à cet endroit tous ceux qui auront survécus au cours de la Grande tribulation : 

Ø     une partie d’Israël (Ap 7.1-4)  

Ø     ainsi qu’une multitude innombrable d’êtres humains de toutes nations (Ap 7.9-14). Ils font partie des sauvés.

Espérance Messianique

  C’est la dernière des périodes où Dieu règlera les conditions de vie des hommes sur la terre. Elle débutera par l’instauration du royaume promis à David, l’espérance messianique selon 2Sa 7.16 et Ps 89.36-38. Le Seigneur Jésus-Christ est considéré comme le plus grand Fils de David et il règnera sur la terre comme Roi des rois, Seigneur des seigneurs pendant mille ans. Il associera à son règne les saints de tous les temps (Ap 3.21 ; 5.9-10 ; 11.15 ; 15.3-4 ; 20.6).

Le royaume de Dieu

  Par définition le royaume est un état gouverné par un roi. Ainsi, le royaume de Dieu ou encore le royaume des cieux est la sphère où Dieu règne en souverain, où sa volonté est respectée et accomplie (Ps 103.19 ; 19 Mt 6.33). Dans ce sens, le royaume est toujours présent. Les deux expriment le même concept.  

Note : L’expression royaume de Dieu désigne avant tout l’ensemble des croyants qui sont nés de nouveau (Jn 3.3,5-7) en opposition avec l’expression royaume des cieux qui englobe tous ceux qui à juste titre ou non, se réclament de Christ sur la terre présentement (Mt 13.11-15). Il est utile d’en faire la différence pour une bonne compréhension de l’Écriture. 

Ø     Ces deux expressions royaume de Dieu et royaume des cieux peuvent être interchangeables suivant le contexte, simplement parce qu’elles ont en commun de nombreux caractères. Dans ce cas, le royaume des cieux désigne le domaine terrestre du royaume de Dieu.  

Ø     Cela signifie que la souveraineté de Dieu se manifeste dans ces deux sphères actuellement. Cependant, son règne s’exercera tout particulièrement au cours des mille ans à venir (Ap 2.27 ; 11.15), puis il subsistera pour toujours dans sa forme éternelle (Ps 145.13 ; Da 7.14 ; Lu 1.31-33 ; 1Ti 1.17). 

 Ø     L’expression royaume des cieux est surtout mise en évidence avec Matthieu qui se réfère au gouvernement céleste, c’est-à-dire du règne du Dieu des cieux sur la terre actuellement (Mt 13.52). En effet, le thème principal de Matthieu est le royaume de Dieu ou le royaume des cieux.

Ce thème principal se développe en 5 discours de Jésus :

  Ø     Mat ch 5-7 fait allusion à la loi du royaume.

 Ø     Mt ch 10.5-42 fait allusion à la prédication du royaume. 

Ø     Mt ch 13.3-52 fait allusion à la croissance du royaume.

 Ø     Mt ch 18.3-35 fait allusion à la communion du royaume.

 Ø     Mt ch 24 à 25 fait allusion à la perfection du royaume.

 Autrement dit, le royaume de Dieu est le gouvernement divin dans sa plénitude de gloire. Pour mieux préciser, disons que le royaume des cieux se révèle sous 3 aspects principaux : 

Ø     Dans les réalités immédiates de la vie terrestre de Jésus il était proche (Mt 4.17,23). Ce royaume était proposé en la personne du Roi, dont Jean-Baptiste fut le précurseur (Mt 3.1-3). 

Ø     Dans son expression actuelle, il est présenté en 7 mystères selon Mt ch 13, caractérisant le gouvernement tel qu’il s’exerce sur la terre entre les 2 venues du Seigneur Jésus-Christ (Mt 13.11). 

Note : D’après les Écritures, un mystère est une vérité cachée auparavant que Dieu révèle en partie dans le temps présent. 

Ø     Dans sa forme future, il s’accomplira quand Christ reviendra sur la terre. Ce sera le royaume millénaire mondial selon Da 2.44-45, et l’alliance faite avec le roi David (2Sa 7.16). Ainsi, le royaume des cieux dans sa forme millénaire appartient à l’avenir et sera entièrement instauré par l’avènement en gloire du Roi (Mt 24.30 ; Ac 15.15-18). 

Ø     Cette dernière référence biblique est en rapport avec Israël repentant, restauré et rétabli, ainsi que ceux d’entre les nations qui survivront au cours de la Grande tribulation selon Ap 20.4, et qui participeront à la dernière phase de la première résurrection. 

Enfin, pour bien comprendre en quoi consiste le royaume de Dieu comme cela sera examiné plus loin avec la dispensation du royaume , le royaume de Dieu nous est révélé dans toutes les Écritures sous 7 aspects différents. Il est la fois est à la fois passé, présent et futur : 

Différents aspects du royaume dans toutes les Écritures

  Ø     Le royaume de Dieu en tant que Créateur de toutes choses (Ge 1.1,27-28 ; Ne 9.6 ; Ps 47.8-9 ; 93.1-2 ; Da 7.14, 27).  

Ø     Le royaume de Dieu en relation avec Israël son peuple (Ex 19.5-6). 

 Ø     Le royaume de Dieu annoncé par les prophètes (Esa 9.5-6 ; Mic 5.1 ; Ps 145.11-13). 

 Ø     Le royaume de Dieu offert et rejeté par le peuple Juif lors de la première venue de Jésus, le Messie promis (Mt 23.37-39 ; Jer 18.36-37 ; 19.15). 

 Ø     Le royaume de Dieu reçu et caché dans les cœurs (Mt 6.33 ; Ro 14.17 ; Col 1.13).  

Ø     Le royaume de Dieu glorieux établi par son Fils Jésus-Christ sur la terre pendant son règne millénaire (Esa 2.2-5 ; Ap 20.1-6). 

 Ø     Le royaume de Dieu éternel et universel dans le ciel (1Co 15.24-28 ; Ap 22.3-5). 

Note : Remarques complémentaires en relation avec le royaume sur la double face du royaume de Dieu :

 Ø     le royaume en qualité d’état d’âme : dans ce sens il est individuel, spirituel, présent et invisible (Mt 12.34 ; Lu 6.20 ; 12.31-32 ; 17.20-21).  

Ø     le royaume en qualité d’ordre de choses : dans ce sens il est collectif et futur. Ainsi, il sera visible et manifeste :  

La récompense sera accordée par Jésus aux apôtres dans le royaume (Lu 22.28-30). Le jugement des personnes membres des nations aura lieu lors de l’avènement de Christ sur la terre (Mt 25.31-34, 46).  

LA DISPENSATION DU ROYAUME

  (Ou le règne de Christ sur la terre pendant mille ans).

1) Le fait du millénium.

 Il s’agit principalement de la restauration future du royaume théocratique. La signification du mot millénium provient du latin mille et annus, période durant laquelle la terre aura retrouvé sa félicité première (Ap 20.4-6). Selon les Écritures, le règne millénaire de Christ sur la terre sera littéral, personnel, visible et réel (Sop 3.8-20 ; Za 12.8). 

Nous remarquons qu’au cours de l’histoire de l’Église, les hommes ont défendu 3 conceptions différentes à propos du millénium ou 3 points de vue : 

Ø     le post-millénarisme : les défenseurs de cette théorie affirment que grâce à la prédication de l’évangile, le monde finira par embrasser la foi chrétienne pour devenir une société universelle de saints. En effet, tout en croyant à un millénium littéral, ces personnes sont dans l’erreur pour la simple et bonne raison que les Écritures déclarent formellement que le monde s’enfoncera toujours plus dans le mal et l’impiété avant la seconde venue en gloire de Christ. Cf 1 T 4.1 ; 2 T 3.1-5.

  Ø     l’a-millénarisme : pour les tenants de cette interprétation, il n’existe pas de règne de mille ans au sens littéral. Ils estiment que l’Église du Nouveau Testament a hérité de toutes les prophéties et de toutes les promesses spirituelles de l’Ancien Testament.

En effet, ces personnes ne tiennent pas compte des prophéties qui s’appliquent uniquement et essentiellement à Israël dans le futur. Un exemple parmi beaucoup d’autres nous est signalé dans Esa 11.6-10.

  Ø     le pré-millénarisme : cette doctrine enseigne clairement que Jésus-Christ reviendra juste avant le millénium, sur les nuées du ciel lors de l’enlèvement de l’Église (1Th 4.16-17) suivi du Tribunal de Christ (2Co 5.10) pour aboutir aux Noces de l’Agneau (Ap 19.7-8).

C’est seulement lors de son avènement sur la terre, suite aux jugements apocalyptiques qui déferleront sur la terre, que Christ instaurera son règne glorieux et personnel pour une durée de mille ans. C’est, à notre avis, la seule interprétation valable qui soit fondée d’une manière scripturaire sur les Écritures (Ap 20.1-6).  

2) Le but du millénium.

  Il s’agit principalement de la restauration de l’autorité divine sur la terre et sur toutes choses

Ø     .de récompenser les saints de Dieu (Ps 58.12 ; Mt 5.12 ; 16.27 ; 25.34).

Ø     d’exaucer la prière des croyants (Mt 6.10 ; Lu 11.2).

Ø     de racheter la création (Ro 8.19-22). 

Et d’accomplir les promesses de 3 alliances principales :  

Ø     L’alliance avec Abraham (Ge 12.1-3 ; 17.8).  

Ø     L’alliance avec David (2Sa 7.16 ; 23.5). dont la promesse ici est triple : 

 Ø     le trône de David serait éternel (Ps 89.36-38)

  Ø     le royaume de David serait éternel (2Sa 7.13)  

Ø     le roi issu de David régnerait éternellement (Lu 1.31-33)  

Ø     La nouvelle alliance (Jer 31.31-34 ; He 8.7-12). D’après ces références :  

Ø     Dieu pardonnerait à Israël ses iniquités et oublierait ses péchés (Jer 31.34)) 

 Ø     Dieu leur donnerait un cœur nouveau, un esprit nouveau (Eze 36.26)  

Ø     Dieu se servirait d’Israël pour évangéliser les nations païennes (Esa 66.18-19) 

.Nous voyons que ces prophéties concernant le Seigneur Jésus-Christ sont résumées par Pierre (1Pi 1.11). 

 En ce qui concerne les croyants (Ro 8.18 ; 2Ti 2.12 ; 1Pi 1.12-13 ; 4.13).

 3) Les noms attribués au millénium : 

Ø     le monde à venir (He 2.5) 

 Ø     le royaume des cieux (Mt 5.10) 

 Ø     le royaume de Dieu (Mr 1.15) 

 Ø     le dernier jour (Jn 6.40)  

Ø     le rétablissement de toutes choses (Mt 19.28 ; Ac 3.21) 

 Ø     le jour de Christ (1Co 1.8 ; 2Co 1.14 ; Php 1.6 ; 2.16) 

4) Les préfigurations du millénium dans l’Ancien Testament :

 Ø     le sabbat (Ge 2.2-3) en relation avec Dieu le créateur de toutes choses.  

Ø     le sabbat (Ex 20.9-11) en relation avec Israël après 6 jours de travail.  

Ø     le sabbat (Le 23.15-16) en relation avec Israël après 6 semaines de travail.  

Ø     le sabbat (Le 23.24-25, 27, 34) en relation avec Israël après 6 mois de travail, et qui conduisit le peuple aux fêtes des trompettes, des expiations et des tabernacles (ou les huttes), auxquelles le septième mois était consacré (Le 23.23-44)  

Ø     l’année du jubilé (Le 25.10-12) 

 Ø     le repos promis (Jos 22.4 ; Heb 4.8-10)  

Ø     le règne de Salomon (ceci pour plusieurs raisons) :

  Ø     A cause de son étendue (1Ro 4.21)  

Ø     A cause de la sécurité qu’il offrait (1Ro 4.25) 

 Ø     A cause de sa grande sagesse (1Ro 4.29-30,34) 

 Ø     A cause de ses richesses en grandes quantités (1Ro 10.23) 

5) La nature du millénium 

(Ce qui caractérisera le règne millénaire de Christ). 

D’une manière générale, cette période sera essentiellement caractérisée par la paix, la justice, la joie, la prospérité, la longévité, la santé, la félicité et le repos.  

Ø     la paix (Esa 9.5-6 ; Eze 34.25 ; Za 9.10) 

 Ø     la joie (Esa 12.3, 6 ; Jer 31.13 ; Sop 3.14, 17) 

 Ø     la sainteté (Esa 52.1, Joe 3.17)  

Ø     la gloire (Esa 4.2 ; 35.2 ; 40.5) 

 Ø     la consolation (Esa 40.1-2 ; 49.13 ; Ap 21.4)  

Ø     la justice (Esa 9.6 ; 11.5 ; Jer 23.5)  

Ø     la connaissance (Esa 11.9 ; 54.13 ; Hab 2.14)  

Ø     l’instruction (Esa 2.2-3 ; 29.23-24 ; Mic 4.2) 

 Ø     la suppression de la malédiction (Esa 11.6-9 ; 35.9-10)  

Ø     la maladie sera supprimée Esa 33.24 ; Jer 30.17 ; Eze 34.16)  

Ø     la guérison des infirmes (Esa 35.3-6 ; Mic 4.6-7) 

 Ø     la protection (Jer 23.6 ; Joe 3.16-17)

  Ø     la délivrance de toute oppression (Esa 14.3-6 ; 49.6-9)  

Ø     la longévité de la vie (Esa 65.20)

  Ø     le travail (Esa 65.21-23 ; Eze 48.19) 

 Ø     la prospérité économique (Joe 2.21-27 ; Am9.13-14)

  Ø     la purification du langage (Sop 3.9)  

Ø     le culte unique (Za 8.23 ; 14.16, Ap 5.9-14)  

Ø     la présence manifeste de Dieu (Eze 37.27-28 ; Za 2.10-13 ; Ap 21.3)  

Ø     la plénitude de l’Esprit (Esa 44.3 ; 59.19, 21 / Eze 36.26-27 ; 39.29)  

Ø     la pérennité du millénium (Esa 61.8 ; Jer 32.40 ; Eze 16.20) 

6) Les sujets du millénium

 Présentés sous 2 aspects différents.  

Ø     aspect négatif en général (Esa 11.4 ; Za 8.16-19 ; Ap 2.27)  

Ø     aspect positif en général, soit ceux qui règneront avec Christ : 

Ø     Israël sauvé, restauré et rétabli (Esa 62.2-5)  

Ø     Israël élevé au-dessus des nations (Esa 61.6-7)  

Ø     Israël deviendra le témoin de Dieu durant le millénium (Esa 43.10-12 : Sop 3.20)  

Ø     Les païens sauvés suite à la Grande tribulation (martyrs) (Esa 2.4 ; Ap 5.9-10)  

Ø     L’Église du Seigneur Jésus-Christ (1Co 6.2 ; AP 2.26 ; 3.21)  Ø     Les anges élus (He 1.13-14 ; 2.7 ; 12.22) 

7) Le Roi du millénium

 Le Seigneur Jésus-Christ sera le monarque suprême au cours de son règne millénaire(Jér 30.9 ; Eze 34.23 ; Os 3.5) 

Dans son gouvernement, il sera aidé par : 

Ø     l’Église (1Co 6.3)  

Ø     les apôtres (Mt 19.28)  

Ø     des princes (Esa 32.1) 

 Ø     des juges (Esa 1.26)

8) Le temple du millénium à Jérusalem

 Ø     la ville de Jérusalem deviendra un centre spirituel d’adoration (Esa  2.2-3 /  Mi 4.1-2 /Eze 48.35) 

Ø     le temple avec son culte (Esa 2.3 ; Ag 2.7-9)  

Ø     le temple avec ces différents services : 

 Ø     La sainte offrande ou le partage de la Palestine avec les 12 tribus d’Israël (Eze 37.26-28 ; Mic 4.1-2) 

 Ø     Le sacerdoce prévu sous un nouveau jour (Eze 43.19 ; 44.15)  

Ø     Son prince (Eze 45.22 ; 46.16) 

 Ø     Ses sacrifices (Esa 56.6-7 ; 60.7 ; Jer 34.17-18 ; Za 14.20-21).

 Bien entendu, ces sacrifices ont pour but essentiel de rappeler la nécessité de la nouvelle naissance, de leur montrer la valeur inestimable du prix du salut de Dieu en Jésus-Christ, de souligner en même temps le caractère ignoble du péché, et d’illustrer la sainteté de Dieu. 

9) La révolte finale de Satan

 L’Écriture nous enseigne que la « dispensation du Royaume » dans sa forme future aboutira inexorablement et se terminera par l’ultime rébellion de Satan d’anéantir Dieu lui-même s’il le pouvait. Sa dernière tentative de séduire à nouveau les nations sera littéralement écrasée et anéantie par le feu du ciel de la part de Dieu à la fin des mille ans du règne de Christ (Ap 20.7-10).

 Nous avons du mal à imaginer une fin aussi tragique, aussi horrible, une ruine aussi absolue de Satan, de la Bête, du Faux prophète et des nations rebelles à l’égard de Dieu, et qui subiront tous un jugement éternel dans l’étang de feu et de souffre aux siècles des siècles. Le feu éternel est préparé pour Satan et les anges déchus (Mt 25.41 ; 2Pi 2.4 ; Jude 6). 

10) Le jugement de Dieu devant le Grand trône blanc

 Ø     l’existence, le fait et la réalité de ce trône (He 9.27 ; Ap 20.11-15) 

 Ø     le juge sur son trône, c’est Christ lui-même (Jn 5.22, 27 ; Ac 10.42 ; 17.31 ; 2Ti 4.1)  

Ø     Le jury près du trône avec 5 livres selon Ap 20.12 :

  Ø     Le livre de la conscience (Ro 2.15)

  Ø     Le livre des paroles (Mt 12.36-37)  

Ø     Le livre des pensées secrètes (Lu 2.35 ;Ro 2.16)  

Ø     Le livre des œuvres (Mt 6.27 ;2Co 11.15 ; Ap 20.12-13) 

 Ø     Le livre de vie (Ps 69.29 ; Da 12.1 ; Php 4.3 ; Ap 3.5 ; 13.8 ; 17.8 ; 20.12,15 ; 21.27 ; 22.19)  

Ø     la sanction prononcée pour les personnes jugées devant le trône (Mt 25.41,46). Les tourments éternels n’auront point de fin pour eux (Ap 20.10,14-15).  

11) L’éternité ou les siècles à venir. 

cf Ec 3.11. Toutes les dispensations que nous avons parcourues au travers des Écritures auront pour conséquences :  

Ø     La destruction de la présente terre et des cieux qui l’enveloppent :  

Ø     la réalité de cette destruction (Mt 24.35 ; He 1.10-12 ; 2Pi 3.10-11 ; Ap 20.11)  

Ø     la raison de cette destruction (Esa 65.17 ; 1Co 15.25-26)  

Ø     La création de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre (Esa 66.22 ; 2Pi 3.13 ; Ap 21.1)  

Ø     La nouvelle Jérusalem accompagnée du nouveau paradis (Ap 2.7 ; 21.2, 10 ; 22.1-5) 

Définition du plan :

(Cause à effet)

  Ø     Responsabilité (Esa 11.3-5 ; Za 14.9,16 ; Ap 5.13). Il s’agit d’obéir à Christ et de l’adorer de tout son cœur. 

 Ø     Échec (Ap 20.7-9). Nous assistons ici à la révolte finale de Satan de séduire les peuples après son incarcération dans l’abîme.

  Ø     Jugement (Ap 20.11-15). L’éternité dans l’étang de feu est réservé en priorité au diable appelé Satan, à la Bête et au Faux prophète. Ensuite ce châtiment est réservé à tous ceux qui à travers les âges, ont librement et délibérément rejeté Dieu de leur vie, Jésus-Christ, le Saint Esprit et les enseignements de leur conscience (Mt 25.41,46 ; 2Th 1.8-9 ; Ap 21.8).

Conclusion

Après avoir étudié ces différentes « dispensations » au travers des Écritures, nous ne pouvons qu’exprimer ces paroles contenues dans Jude 25 et Ap 22.20-21. 

 

   Pasteur Michel Botteron