Dieu et Jesus Christ
Open Panel

« JE SUIS »

 Exode 3. 14 « Dieu dit à Moïse : JE SUIS celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « JE SUIS » m’a envoyé vers vous. »

 Les « JE SUIS » dans l’Évangile de Jean, montrent parfaitement de quelle manière Jésus satisfait les besoins de l’âme humaine.

 JE SUIS : LE CHRIST. (LE MESSIE).

 JEAN 4. 25-26 « La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. »

 CHRIST (Grec) ; MESSIE (hébreu) = OINT.

 Le Christ répond à notre besoin d’avoir un Sauveur « DIVIN » qui soit aussi « HUMAIN ».

 -          SANS péché : « Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, — car ceci, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même. En effet, la loi établit souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse ; mais la parole du serment qui a été fait après la loi établit le Fils, qui est parfait pour l’éternité. » Hébreux 7. 26-28

 -          Tenté en toutes choses : « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » Hébreux 4. 15.

 JE SUIS : LA LUMIÈRE DU MONDE

 JEAN 8. 12 « Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »

 Jésus nous dit : « Vous êtes la lumière du monde. » Matthieu 5. 14

 Nous sommes la lumière du monde pour amener des âmes à la vie.

 « Car ainsi nous l’a ordonné le Seigneur : Je t’ai établi pour être la lumière des nations, Pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre. » (Actes 13. 47)

 JE SUIS : LE PAIN DE VIE

 JEAN 6. 35 « Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

 Ceux qui viennent à Jésus trouvent en Lui de quoi satisfaire à tout jamais leur faim spirituelle. Ceux qui croient en Jésus étanchent leur soif à jamais.

 Êtes-vous réellement affamés de la vie de Jésus, de la Présence et de son Amour.

  JE SUIS : LA PORTE DES BREBIS

 JEAN 10. 7 « Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. »

 Les versets 1 à 5 parlent des bergers en général. Ces bergers entrent dans la bergerie et en sortent par la même porte que les brebis. Christ est cette porte ; « la porte des brebis », l’unique porte pour tous, brebis et bergers. Il n’y a pas d’autre moyen pour entrer, « car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » (Actes 4.12)

 CE NOM C’EST LE NOM DE JÉSUS

 JE SUIS : LE BON BERGER

 JEAN 10. 11-14 « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent. »

 C’est le titre appliqué à l’Éternel en Ps 23. 1-6 Ez 34. 12 et Christ ici se l’applique à lui-même.

La caractéristique du bon berger est « qu’il donne sa vie pour ses brebis ». Dans ces régions un peu sauvages, le berger avait souvent à défendre son troupeau.

 Allusion à la mort de substitution de Jésus pour les pécheurs sur la croix. Jn 10. 15 ; Jn 6.51 ; Jn 11. 50-51 ; Jn 17. 19 ; Jn 18. 14.

 JE SUIS : LA RÉSURRECTION ET LA VIE

JEAN 11. 25 « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »

Jésus Christ fait là une grande et frappante déclaration : celle qu’il est la « RÉSURRECTION ET LA VIE », des paroles qui ne sont encore jamais sorties des lèvres d’un mortel.

 Il veut dire qu’il est la puissance qui ouvre tous les tombeaux, qui donne la vie à ceux qui sommeillent, et qui les appelle à une nouvelle existence ; que la vie qui transforme les humains en êtres éternels est en Lui, et qu’elle vient de Lui.

 Dans la lumière de sa propre résurrection, quand il est sorti du tombeau, il l’a fait pour l’humanité, et dans son humanité il a gagné la victoire sur la mort.

 JE SUIS : NOTRE MAÎTRE ET SEIGNEUR

JEAN 13. 13 « Vous m’appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis. »

 Jésus démontre qu’Il est plus élevé que nous. Pourtant, Jésus avait rendu aux disciples un service exigeant beaucoup d’humilité, afin que les apôtres comprennent qu’ils étaient appelés à renoncer à eux-mêmes pour répondre aux besoins des frères et sœurs en Christ.

 JE SUIS : LE CHEMIN, LA VÉRITÉ, LA VIE

 JEAN 14. 6 « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

 - Un seul chemin : Le salut se trouve en une Personne : si nous acceptons cette Personne pour nous même, le salut nous appartient.

 Le christianisme, c’est Christ. Le Seigneur Jésus ne constitue pas seulement un chemin parmi d’autres : Il est le seul Chemin.

 Nul ne vient au Père que par Jésus. Le chemin qui mène à Dieu ne passe ni par les Dix Commandements, ni par la règle d’or, ni par des rites, ni par l’appartenance à une Église ; mais par Christ et Christ seul.

 Aujourd’hui beaucoup affirment que ce que nous croyons importe peu, dès l’instant où nous sommes sincères. En outre, d’après eux toutes les religions comportent des aspects positifs et toutes conduisent au ciel. Mais Jésus déclara : « Nul ne vient au Père que par moi. »

 - Une seule vérité : Jésus n’enseigne pas seulement la Vérité, IL EST LA VÉRITÉ. Il est l’incarnation de la Vérité. Ceux qui possèdent Christ possèdent la Vérité. Elle ne se trouve nulle part ailleurs.

 - Une seule vie : Jésus-Christ est la Vie. Il est la source de la vie spirituelle et éternelle. Ceux qui le reçoivent possèdent la vie éternelle parce qu’Il est la Vie.

 JE SUIS : LE CEP

 JEAN 15. 1 « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. »

Dans l’AT, la nation d’Israël est présentée comme une vigne plantée par l’Éternel. Cependant Israël s’avéra infidèle et stérile, aussi le Seigneur Jésus se présenta lui-même désormais comme le vrai Cep, l’accomplissement parfait de toutes les représentations symboliques de l’AT. Dieu le Père est le Vigneron.

 JE SUIS : LE FILS DE DIEU

 Jean 10. 36 « celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu. »

 Ainsi Jésus avait parfaitement le droit de se proclamer égal avec Dieu, et Il ne blasphémait pas quand Il affirmait être le Fils de Dieu, égal au Père.

 JE SUIS : – ROI

 JEAN 18. 37 « Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. »

 Quand Pilate lui demanda s’Il était roi, Jésus répondit : Tu le dis, je suis Roi. Mais son royaume n’est pas établi à l’aide d’épées et de boucliers mais au moyen de la vérité : c’était pour rendre témoignage à la vérité que Jésus vint dans le monde.

 Ici la vérité signifie la vérité concernant Dieu, Christ, le Saint-Esprit, l’être humain, le péché, le salut, et toutes les autres grandes doctrines du christianisme.

Quiconque est de la vérité écoute sa voix, et c’est ainsi que s’étend son royaume.

 JESUS EST :

 -          Mon Messie-    Ma Lumière-    Mon Pain de vie-   La Porte

  -          Mon Berger-    Ma Résurrection, Ma Vie-   Mon Maître-   Mon Seigneur

 -          Le Chemin-  La Vérité-  La Vie-  Le Cep

 -          Le Fils de Dieu-     Mon Roi

 LECLERCQ DANIEL